Fin du nucléaire

Einde van kernenergie — Ende der Atomkraft



NL  DE

Documents et analyses

Sommaire

Articles et dossiers sur le nucléaireretour au sommaire

Une sélection de quelques uns des articles à votre diposition :

Le nucléaire belge, cible des terroristes (Jan Vande Putte, Isabelle Hanne, mars 2016)
Fukushima : temps de la fin contre fin des temps (Cécile Asanuma-Brice)
Vers l'extinction des espèces animales à Tchernobyl (Michel Fernex)
C'est le mythe du progrès et de la sécurité qui est en train de s'effondrer (Ulrich Beck)
Plus les centrales nucléaires vieillissent, plus elles sont dangereuses (Bernard Laponche, Benjamin Dessus)
Débâcle de l’atome français. Le prélude à un nouveau Tchernobyl ? (Francis Leboutte, février 2017)
Nucléaire, technique contre nature (Francis Leboutte)
Fukushima : l'équivalent de la Belgique devenue radioactive (The Asahi Shimbun, Bastamag.net)

Pour d'autres documents, consulter ce répertoire : vous y trouverez une trentaine d'articles en français, quelques uns en anglais ainsi qu'une dizaine de dossiers et études plus lourds.

Pour un accès direct aux documents en anglais, cliquer sur les drapeaux :  et  

Dans les numéros 21 et 22 du bimestriel Kairos parus fin 2015, vous trouverez un dossier en 2 parties traitant de nucléaire. 3 € le numéro, voir www.kairospresse.be.

Communiqués de Fin du nucléaireretour au sommaire

Le 19 août 2017

 Lettre aux sympathisants de la chaîne humaine antinucléaire du 25 juin 2017

Le 25 juin 2017

Le succès de la chaîne humaine du 25 juin entre Tihange et Aachen
Menselijke keten van 25 juni tussen Tihange en Aken : een succes...
Die Menschenkette vom 25. Juni zwischen Tihange und Aachen demonstriert...

Photo : Collectif Huma.

Le 16 juin 2017

   Nouvelles fissures dans les cuves des réacteurs T2 et D3
   L’indépendance de l’AFCN en question
    Nieuwe scheuren in reactorvaten T2 en D3 (19 juni)
    Neue Risse in den Druckbehältern der Reaktoren T2 und D3 (19. Juni)

À propos des réacteurs belgesretour au sommaire

Procédures en justice

Plusieurs plaintes sont actuellement en cours de traitement auprès de différentes juridictions, contre le redémarrage des réacteurs fissurés (T2 et D3 - Tihange 2 et Doel 3) et aussi contre la prolongation de 40 à 50 ans des réacteurs T1, D1 et D2.

Quelques unes des plaintes :

Réacteurs D1 et D2 : plainte déposée à la Cour constitutionnelle par Inter-environnement Wallonie (IEW) et Bond Beter Leefmilieu (BBL)

Lire cet article sur le site d'IEW (juin 2017).

Action de communes étrangères contre le redémarrage du réacteur fissuré Tihange 2 (décembre 2016)

L'action de communes étrangères contre Tihange 2 officiellement introduite (RTBF).

Procédure comme en reféré de noT2D3.be contre le redémarrage des réacteurs fissurés T2 et D3.
Cette procédure est terminée.

Les conclusions de l'audience de plaidoiries du 8 février 2016

Le 9 mars 2016, le tribunal de 1ère instance francophone de Bruxelles déclare la demande recevable mais non fondée : le jugement. Il n'y aura pas d'appel.

Cette ordonnance du 9 mars est une défaite mais constitue aussi une avancée dans la mesure où la plainte a été jugée recevable, contrairement à la procédure introduite par Greenpeace dans une affaire similaire en 2015 (une procédure au Conseil d'État contre la prolongation des réacteurs D1 et D2). Une porte s'est donc ouverte pour saisir à nouveau la justice, en particulier si des éléments nouveaux apparaissaient permettant de mieux démonter l’expertise réalisée par l’AFCN.

Analyses

Lettre ouverte au président de la Commission européenne

Le redémarrage de Doel 3 et Tihange 2 doit être considéré comme une expérience particulièrement dangereuse, Paul Lannoye, février 2016

Les cuves défectueuses des réacteurs nucléaires belges Doel 3 et Tihange 2
Commentaires sur le rapport final d’évaluation de l’AFCN de 2015 (janvier 2016)

Une étude menée par Ilse Tweer, consultante reconnue internationalement pour son expertise en sciences des matériaux. Un document publié en janvier 2016 et commandité par le groupe Greens/EFA du Parlement européen.

Défauts dans les cuves des réacteurs des centrales nucléaires Doel 3 et Tihange 2 (mars 2014)

Le rapport (46 pages) d'une conférence organisée par l’Association contre l’énergie nucléaire d’Aix-la-Chapelle (Aachener Aktionsbündnis gegen Atomenergie) et le Groupe des Verts au Parlement européen, les 24 et 25 janvier 2014.  

Hydrogen and NPP Life Management: Doel 3 and Tihange 2
Potential Effects of Process-generated Hydrogen on Reactor Pressure Vessel Walls affected by Hydrogen Flaking

W.F. Bogaerts, D.D. Macdonald, J.H. Zheng, A.S. Jovanovic

PDF , September 2015, 36 p.

Documents de l'AFCN

Le rapport de l'AFCN à l'origine du 2e redémarrage des réacteurs en décembre 2015 :
Flaw indications in the reactor pressure vessels of Doel 3 and Tihange 2 - Final Evaluation Report 2015 (PDF, 94 p., 12 novembre 2015).

Dans les médias

Vidéos

La centrale nucléaire aux 3000 fissures, un reportage de Canalplus (26 février 2016, 7 minutes)

Reportage et interview à la suite de la plaidoire du 8 février 2016 (RTL, 2 minutes)

Presse en ligne

RTBF-info le 10 mars 2016 :

Doel 1 et 2 seront résistantes aux séismes en 2025... année prévue de leur fermeture

RTBF-info le 8 mars 2016 :

« On dirait que l'AFCN a dissimulé de l'information », selon un expert
[...]Pour Damien Ernst, c’est un non-sens. "C’est ça que je ne comprends pas du tout dans l’histoire. L’AFCN [Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire ] se doit d’être neutre. Pourquoi n’a-t-elle pas fait savoir à Electrabel directement qu’elle doit mettre Doel 1 et Doel 2 à niveau pour pouvoir répondre à ces normes sismiques beaucoup plus contraignantes ? Je ne comprends pas. Ou alors l’AFCN devait elle-même communiquer sur le fait que selon elle, Doel 1 et Doel 2 n’avaient pas à suivre ces recommandations plus contraignantes de l’Association des régulateurs européens (WENRA). Mais on a vraiment l’impression ici que l’AFCN a essayé de dissimuler de l’information. On ne comprend pas ce qui s’est passé. L’AFCN doit s’expliquer sur ce point-là."

Selon le chercheur, cette volonté de l'AFCN de ne pas suivre les recommandations européennes s'expliquerait par des raisons budgétaires. "L'AFCN doit très bien savoir que ce serait trop coûteux pour Electrabel d'investir dans une mise aux normes de Doel 1 et Doel 2 et que cela mènerait à la fermeture des centrales."[...]

Risques sismiques pour les réacteurs D1 et D2
[...]Le Soir signalait ce matin que les deux réacteurs ne répondent plus aux toutes dernières normes sismiques[...] L'association des régulateurs européens (Wenra), dont fait partie l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), avait redéfini fin 2014 les normes en matière de risque sismique à la suite de la catastrophe de Fukushima. Selon les nouvelles normes, une centrale doit pouvoir faire face à une accélération de 0,1 g en cas de séisme. Or, les centrales de Doel 1 et 2 sont aujourd'hui dimensionnées pour reprendre des efforts horizontaux de seulement 0,058 g.

Note complémentaire
En Belgique, les centrales de Tihange et de Doel ne sont pas conçues pour résister à un séisme de magnitude supérieur à 5,7 (6 selon l'AFCN). Or, selon l’Observatoire Royal de Belgique, des séismes de plus de 6 pourraient avoir lieu en Belgique et dans les pays voisins. Depuis le quatorzième siècle, environ 15 tremblements de terre de magnitude supérieure à 5 ont été enregistrés près de ou en Belgique, dont trois ont même dépassé la magnitude 6. Au cours des 2000 dernières années, la Belgique a connu six séismes d'une magnitude supérieure à 6.

RTBF-info le 9 février 2016 : Aix-la-Chapelle au Conseil d'Etat pour faire annuler le redémarrage de Tihange 2.

RTBF-info le 8 février 2016 : Une association anti-nucléaire plaide au tribunal l'arrêt de Doel 3 et Tihange 2.

Sur cette même page, vous trouverez les liens vers les articles suivants :
Doel et Tihange, deux centrales problématiques parmi d'autres en Europe ;
Vu de France : le parc nucléaire belge vieillissant inquiète ses voisins.

Libération (France) le 2 février 2016 : Pourquoi le parc nucléaire belge provoque-t-il des inquiétudes ?

RTBF-info le 19 janvier 2016 : Une nouvelle centrale avec les réacteurs de Tihange 2 et de Doel 3 ne serait pas autorisée, reconnaît Jan Bens, le directeur de l'AFCN (Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire).

À écouterretour au sommaire

Svetlana Alexievitch interviewée par France Culture au sujet de son livre La supplication - Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse, livre publié en 1997 et auquel elle a consacré 11 années (interview réalisée début 2016). Svetlana Alexievitch a reçu le prix Nobel de littérature en 2015.
Télécharger (mp3, 23 minutes).

Matériel promotionnel de Fin du nucléaireretour au sommaire

Affichette STOP Tihange & Doel (PDF)

Taille : 16 x 22,5 cm.
À mettre à sa fenêtre (habitation, voiture,...) et ailleurs.
Elle est disponible en 2 versions selon le mode d'impression :

  1. Avec fond blanc pour imprimer sur papier jaune, chez un imprimeur (prendre un papier de couleur du genre jaune « intense », « paille » ou « impérial »).
    La taille par défaut de l'affichette (16 x 22,5 cm) a été choisie pour optimiser la consommation de papier.
    La même avec un texte au verso.
  2. Avec fond jaune pour imprimer en quelques exemplaires sur une imprimante personnelle. Si vous imprimez sur de l'A4, vous pouvez, au moment d'imprimer, choisir « Mettre à l'échelle » pour occuper la surface du papier au maximum.
    La même avec un texte au verso.

Réseau de distribution en Wallonie et à Bruxelles

Ces affichettes sont disponibles en divers lieux. Aidez-nous à construire ce réseau, merci de nous faire des propositions de dépôt (nous pouvons vous faire parvenir un lot d'affichettes par la poste) :

Étiquettes à poser près d'un lot d'affichettes en dépôt :
Affichez-moi ! Servez-vous ! (PDF, 4 étiquettes par page).

Tract-formulaire d'adhésion (PDF)

Tract A5 (extrait des statuts de l'asbl et formulaire d'adhésion).
Ce même tract-formulaire en néerlandais et en allemand.

Présentation de l'association (PDF)

Autocollant, panneau, drapeau

Divers PDF :

Autres documents (PDF)

Les statuts et le ROI (règlement d'ordre intérieur) de Fin du nucléaire comme signés le 10 janvier 2017.