Fin du nucléaire asbl
Einde van kernenergie vzw
Ende der Atomkraft asbl

NL  DE

Agenda

En janvier 2020

L’Herbe de l’Oubli

Le 26 avril 1986, le cœur du réacteur numéro quatre de la centrale de Tchernobyl explose et prend feu, projetant un nuage de radioactivité dont on a retrouvé des traces dans toute l’Europe. Poussières, aérosols et gaz radioactifs (dont le césium et l’iode) sont projetés dans l’atmosphère. Le quatrième réacteur, nom de code « Abri », conserve toujours dans son ventre gainé de plomb et de béton armé, près de vingt tonnes de combustible nucléaire.

Tchernobyl, en russe, se traduit absinthe, l’herbe de l’oubli… Et trente ans après, quelles leçons retient-on de cette explosion ?

Composé à partir de la parole de survivants à la catastrophe, d’habitants proches de la zone d’exclusion en Biélorussie, de scientifiques actifs dans le dépistage de césium 137, de personnes ressources partisanes - ou non - du nucléaire qu’a rencontrés la compagnie Point Zéro ; L’Herbe de l’Oubli, s’inspire de la prise de témoignages réalisée à Tchernobyl par Svetlana Alexievitch, prix Nobel de Littérature 2015 (La Supplication, éditions JC Lattès).

Sacré "Meilleur spectacle" au Prix de la critique de théâtre en 2018.

Information sur le site du Théâtre de poche.
Bois de la Cambre, Chemin du Gymnase 1a, 1000 Bruxelles.

Samedi 25 janvier 2020 à Bruxelles

Manifestation contre le déploiement de la 5G

Dans le cadre de la journée mondiale du 25 janvier contre le déploiement de la 5G (stop5ginternational.org), le collectif stop5G.be organise un rassemblement revendicatif et informatif (stand) à Bruxelles, Place de l’Albertine, à côté de la gare Centrale, de 13 h à 16 h.

Au préalable, un appel international signé par près de 200 000 personnes et organisations de 203 nations et territoires avait été adressé au mois de novembre 2019 aux gouvernements fédéral et régionaux de Belgique par le collectif stop5G.be.
Les discours officiels visent à nous convaincre que le seul enjeu de la 5G consiste à faire partie du groupe des dominants dans la compétition économique mondiale grâce à cette nouvelle technologie de télécommunication qui assurera une interconnexion généralisée partout et en tout moment.
Pourtant, au-delà même des problèmes fondamentaux de santé publique que les gouvernements choisissent d’ignorer, les interrogations sont nombreuses quant à l’avenir que trace cette fuite en avant vers le meilleur des ondes : toxicité pour le vivant, croissance de la consommation énergétique, mutation du travail et de l’emploi, épuisement des ressources en métaux rares et en eau, faible taux de recyclage des alliages, surveillance rapprochée des citoyen·ne·s et atteinte aux libertés, conflits internationaux...
Même les milieux industriels s’interrogent sur la faisabilité économique d’un déploiement qui exige d’énormes investissements dont la rentabilité est loin d’être assurée sauf si les pouvoirs publics contribuent de manière significative...

Enfin, il va de soi que la technologie 5G, du fait de la croissance sans limites des transferts de données entraînera une augmentation significative de la consommation d’énergie et des ressources. À ce titre, elle va à l’encontre d’une politique écologiquement responsable et des objectifs affichés par l’Union européenne et les signataires de l’accord de la COP21 en 2015 en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Contact et informations

Jeudi 27 février 2020, 19 h 30, Liège

5G, 5e génération des normes de la téléphonie mobile : une révolution ?

Selon Agoria*, dans la brochure qu’elle a publiée en 2019, la 5G et l’IoD (internet des objets), avec la promesse « d’une collaboration sans limites entre hommes et machines », seraient bons pour le climat, l’environnement, la santé, l’éducation, l’agriculture… « L’utilisation massive d’objets connectés améliorera la gestion de l’énergie et de l’environnement, contribuant ainsi à la réalisation des objectifs climatiques européens ».
Qu’en est-il vraiment ?

Avec Francis Leboutte, ingénieur civil, pour le Collectif stop5G.be.
À HEC Liège, Rue Louvrex 14 (salle 138 au 1er étage).
À 20 h, accueil dès 19 h 30.

___
* Agoria est un lobby belge de l'industrie et des services liés aux nouvelles technologies. Extrait des statuts de cette ASBL :
Agoria est une association de personnes physiques et de personnes morales établies en Belgique exerçant en Belgique des activités ou prestant des services axés sur la technologie. L'association a pour objet :
– de s'engager pleinement au service de ses membres et d'user de toute son influence auprès des instances publiques et d'organisations privées pour rendre l'environnement socio-économique pour ses membres plus favorable aux entreprises par des actions aux niveaux local, régional, fédéral et européen[...]

Samedi 29 février 2020, 10 h, Seraing

Les conséquences sanitaires et sociétales de la 5G

Avec Francis Leboutte, ingénieur civil, pour le Collectif stop5G.be.
Au Leonardo Da Vinci, rue Cockerill 84.

Samedi 21 mars, 14 h, Liège

AG de Fin du nucléaire asbl
(AG ordinaire annuelle)


Les anciennes annonces

Voir cette page.