Fin du nucléaire

Einde van kernenergie — Ende der Atomkraft


     action
Interpeller
le collège
communal !

NL  DE

L’EPR « déraisonne »
Le 28 juin 2017

Une palanquée de spécialistes a été réunie, les 26 et 27 juin, pour examiner le dossier de la cuve et du couvercle du réacteur EPR de Flamanville, dont l’acier a été forgé à la va-comme-je-te-pousse par l’usine Areva du Creusot. Avec, à la clé, un enjeu crucial : si la cuve n’était pas validée, la fabrication d’une nouvelle pièce prendrait des années et coûterait plusieurs milliards à EDF.

Pour tenter de convaincre ce collège d’experts, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), chargé d’instruire le dossier, a dégainé cet argument merveilleux, laissant pantois les scientifiques présents : « [La cuve] présente la garantie, avec une raisonnable assurance, de l’absence de défauts inacceptables. »

La question de la « déraisonnable assurance de défauts acceptables » reste, elle, totalement ouverte...

Source : Le Canard enchaîné, le 28 juin 2017.

Notes